MOD’SPE Paris est allé à la rencontre de Yann Rivoallan  un des 3 fondateurs de The Other Store qui existe depuis 8 ans et qui gère le site e-commerce (création du site, publicité, logistique, connexion aux market places) de 30 marques telle que Naf Naf, Des petits hauts, Gérard Darel, Courrèges, …

1Quelle est la place du e-commerce dans le secteur de la mode ?

Plus de  80% des gens achète une marque parce qu’ils l’ont connue à travers le digital : site, blogs, réseaux sociaux. Le digital est donc derrière chaque vente qui se fait dans le secteur du prêt-à-porter.

Mais le digital ne fait que 10 à 15% du chiffre d’affaire d’une marque au total. Nous avons donc une très forte visibilité, un digital qui est indispensable, mais en même temps un chiffre d’affaire qui reste minoritaire. Il reste néanmoins en forte progression car on peut estimer qu’en 2020 il représentera entre 20 et 25% du CA de chacune des marques

2- Quelle est la place du luxe dans le secteur du e-commerce ?

Le luxe va encore plus loin dans cette logique car il a un besoin d’image et de communication plus important que les marques du mass market. Donc il y a en général une communication qui se fait de façon massive et extrêmement stratégique sur le digital, mais en terme de vente on est dans des proportions plus faibles et, en général les marques de luxe ont des e-shop beaucoup moins importants que les marques premium ou mass market.

Le luxe est donc dans une problématique complètement différente et il a un certain retard à rattraper sur les 5 prochaines années car si le luxe veut mettre en avant cette image d’innovation de marque qui devance les tendances il va être obligatoire pour ces marques d’aller beaucoup plus loin dans cette logique.

3- Combien de collaborateurs avez-vous et que recherchez-vous en eux ? Vous avez parmi eux des diplômés de MOD’SPE Paris, qu’est-ce qui les différencie des autres candidats ?

Nous avons commencé à 3 au bout de 3 ans nous étions à une vingtaine de collaborateurs, désormais nous sommes près de 120 et la croissance va continuer car nous estimons cette année une embauche d’environ 40 personnes qui nous pousse à changer de locaux dès le mois de mars.

La première qualité que nous recherchons chez nos collaborateurs c’est tout d’abord le savoir être, dans le digital nous n’avons pas de visibilité sur ce que seront les métiers d’ici 3, 4 ou 5 ans.  C’est donc sur ce savoir-être que nous recrutons la majorité de nos collaborateurs pour ensuite les former au fur et à mesure des mois et des années de présence au sein de la société sur tous ces nouveaux métiers.

L’intérêt d’un candidat MOD’SPE Paris est sa passion pour la mode, si le savoir-être est une donnée indispensable pour être un bon Ozien, la passion que nous avons aussi de travailler avec de très belles marques oblige à aimer le produit, les tendances, le client, et clairement MOD’SPE Paris permet de travailler sur ces 3 facteurs et donc obligatoirement de devenir un bon Ozien.