Creative & Business
Fashion school

Les savoir-faire français à l’honneur à MOD’SPE Paris

VISITE DE L’ENTREPRISE DARQUER,

LA PLUS ANCIENNE FABRIQUE DE DENTELLES ET DE CAUDRY


Le Directeur Général Sébastien Bento Soares était le guide des étudiants de deuxième année de Mastère de MOD’SPÉ. Il nous a présenté le groupe puis il a retracé son histoire. Il nous a fait une visite guidée dans les différents bâtiments de cette usine centenaire. Egalement, il nous a présenté les différentes machines mais aussi tout le savoir-faire de ce fleuron de l’industrie Française.

Depuis 2020, Calais Dentelle, installé sur les deux places historiques, regroupe quatre des derniers fabricants de dentelle à Calais. DARQUER est la société historique du groupe.

Depuis 1840, la marque se dédie entièrement à la haute Couture. Plus tard elle se penchera vers le Prêt-à-porter et plus récemment à la Lingerie de Luxe.

Depuis sa création, DARQUER a su sélectionner les meilleurs esquisseurs, dessinateurs, et tullistes pour réaliser les montages sophistiqués qui permettent aujourd’hui de produire les dentelles les plus subtiles.

Intégrée au Groupe Noyon depuis 1988, la marque DARQUER renoue avec ses racines sous la houlette de son président, Olivier Noyon, qui a confié à une équipe de créatifs expérimentés et audacieux le soin de mettre sous le feu des projecteurs la grandeur de cette belle manufacture.

La dentelle de Calais – Caudry est un savoir-faire perpétué depuis 1840 par la maison par la maison DARQUER. Cette tradition vieille de 200 ans doit son unicité aux machines Leavers, gage d’originalité, d’esthétique et d’élégance.

Sébastien Bento Soares dirige DARQUER, une des toutes dernières usines de dentelle de Calais. A travers cette visite, il nous a expliqué que la majeure partie de son chiffre d ‘affaires concerne l’export : « On se bat pour l’avenir mais la donne est compliquée, ne cache-t-il pas. La filière est en difficulté. Notre produit nécessite beaucoup de main-d’œuvre dans un pays où celle-ci est chère. Forcément, on a un problème de compétitivité. »

Cette visite qui s’inscrivait dans le programme du Mastère consacré à la Chaîne de valeur en mode et luxe a permis d’illustrer de manière très concrète les enjeux de la sauvegarde des savoir-faire français et  du maintien d’une industrie unique dans les territoires.

Partagez cet article