Creative & Business
Fashion school

Projet Développement de Marque

Introduction

MOD’SPE Paris a accueilli 5 jeunes créateurs dans le cadre de sa collaboration avec l’association Jean Luc FRANCOIS. Il s’agit du 1er incubateur textile/habillement en Ile de France. Créée en 2010, l’Association a pour objectif de rendre les métiers de la mode accessibles à tou.t.e.s à travers des actions de sensibilisation et la mise en œuvre de formations. L’incubateur permet à des designers et à des professionnels du modélisme et de la couture de conjuguer leurs talents.

C’est ainsi que ces nouveaux entrepreneurs en mode, grâce à un accompagnement technique, des conseils sur le choix de leur modèle économique et une mise en réseau sont en mesure de développer leur projet professionnel. Le partenariat de MOD’SPE Paris avec l’association JL François permet aux étudiants de deuxième année de Bachelor Fashion Business de vivre une expérience de type entrepreneuriale. Il sont aux côtés de leurs commanditaires durant 5 mois. Les étudiants vont travailler au positionnement et au développement de la marque de ces jeunes créateurs. Il n’ont pas forcément le temps de développer leur communication. Les actions marketing pour rendre visible leur marque et commercialiser leurs produits leur prennent parfois trop de temps.

La mission

  • Construire une plateforme de marque faisant apparaître écosystème et socle d’identité.
  • Mener une enquête Marketing afin de mieux connaitre les attentes des consommateurs cibles.
  • Monter un plan d’étude marketing mettant en avant diagnostics et recommandations.

Un calendrier intégrant des rendez-vous d’étapes avec les commanditaires favorise une réelle fluidité dans les échanges entre étudiants et créateurs. La compréhension par les élèves des contextes spécifiques est meilleure. Il comprennent également mieux les contraintes de ces jeunes entrepreneurs.  L’encadrement est assuré par des enseignants experts en marketing de mode et en gestion de projet. Cela garantit la qualité des productions et la réussite du projet.

À l’issue, les étudiants ressortent grandis en ayant acquis une meilleure vision. Il comprennent plus précisément ce que signifie la création produit et l’entrepreneuriat en mode. Ils ont transformé des connaissances théoriques en marketing et communication en compétences professionnelles.

Nous avons donc accueilli 5 créateurs, avec chacun un projet bien défini, et une problématique :


Logo Maison Amarad - projet marketing MOD'SPE
Portrait d'Amandine RARBOUX - projet marketing MOD'SPE
Amandine Araboux – Maison AMARAD

Problématique

  • Quelle approche vis-à-vis de la cible ?
  • Comment améliorer la cohérence du discours de marque ?
  • Comment construire une communauté autour de l’univers de marque ?

Après des études professionnelles dans la mode à Rennes mais aussi une école de stylisme et de modélisme à Paris, Amandine rejoint en 2013 la maison CELINE en tant qu’apprentie.

Durant 5 ans elle occupe le poste de modéliste et maquettiste 3D/ recherche artistique. CELINE lui permettra de poursuivre chez Balenciaga, Jacquemus ainsi que Saint-Laurent.

Amandine Araboux créée AMARAD en 2019, imaginé comme une maison de création qui connecte les peuples et leurs cultures.

AMARAD

AMARAD propose du prêt-à-porter pour femme haut de gamme / couture. Le style est marqué par des origines multiculturelles en lien avec nos ancêtres et nos rêves. Elle est un mélange hybride d’art textile traditionnel du monde et de savoir-faire couture Français. « L’incubateur est un endroit d’accompagnement et de soutien avec les formateurs. En tant que jeunes créateurs, nous avons besoin du conseil et de l’expertise de nos ainés. Ils nous permettent d’avancer, d’apprendre et de pousser notre projet toujours plus loin. Aussi, c’est un fabuleux endroit d’échange entre créateurs. Il y règne une belle énergie et un esprit d’équipe. Cela nous amène à avoir confiance quand nous avons certains doutes. Je suis assez novice en matière de Communication et de Marketing.

Je crois que Stefan, Eden, Romane et Léa pourront m’apporter un œil nouveau et de nombreux conseils pour faire grandir AMARAD. Ça sera avant tout un partage d’idées et de compétences qui sera sans doute riche pour nous tous.

Pour cette première rencontre, je les ai trouvés particulièrement à l’écoute et enthousiastes à l’idée de faire partie de ce projet. Cela est réciproque. J’ai hâte de pouvoir collaborer avec eux. »

Logo de LouElisa - projet marketing MOD'SPE
- projet marketing MOD'SPE
Nadège Kergoat – LOUELISA

Problématique

  • Affiner son positionnement sur un marché fortement concurrentiel, se différencier et valoriser son identité de marque, construire une stratégie de Marketing Digital.

Nadège KERGOAT a 20 ans d’expérience en tant que Directrice de Production / Achat / Sourcing dans la mode. Elle a développé la marque LOUELISA qui est une marque d’accessoires de mode en tissus, réversible, qui fabrique des produits utiles au quotidien, jolis, bons pour la planète.

“Cet incubateur m’a aidé à développer la marque de façon collégiale, pouvoir échanger et trouver un ADN et une cohérence à la marque.

J’ai de grosses lacunes sur le plan Marketing et j’espère que ce projet va m’aider sur le Marketing Physique et Digital.

Les étudiants étaient impliqués et très intéressées, j’ai de grands espoirs sur la suite. »

Logo de Dé-teinte - projet marketing MOD'SPE
- projet marketing MOD'SPE
Marianne Mel & Flora Acquistapace – Dé-teintes

Problématique

  • Creuser la définition des cibles, le positionnement produit, et les réseaux de distribution pertinents.

Flora est designer et céramiste, diplômée en 2020 de la Haute école des arts du Rhin (HEAR) et Marianne est designer textile diplômée elle aussi en 2020 de la HEAR.

Nos deux créatrices ont des formations assez pluridisciplinaire. Flora travaille l’objet (meuble, décoration, espace), la céramique et un peu de graphisme/illustration, tandis que Marianne est plus axée textile, teintures naturelles, tissage et motifs, avec de son côté aussi une expérience de la céramique.

Marianne et Flora se sont rencontrées au cours de leurs études à la HEAR et leurs intérêts communs sur les couleurs naturelles, en textile, céramique et sérigraphie, les ont amenés à travailler ensemble.

Leur projet s’appelle DÉ-TEINTES. Il s’agit d’un studio de design et de création au sein duquel elles proposent des collections textile et objets, de la recherche, une expertise et des ateliers autour des couleurs naturelles. Marianne et Flora travaillent à partir de matériaux rebus (déchets alimentaires, plantes invasives) dans une démarche de revalorisation des matières auxquelles on ne prête pas attention et dans l’optique de mieux connaitre les territoires qui nous entourent et leur richesses.

Il s’agit réellement d’un accompagnement, d’un soutien de professionnels expérimentés, pour la concrétisation de notre studio !

Nous pensons que les étudiants de MOD’SPE PARIS peuvent apporter un regard neuf sur notre projet et éclairer tout un pan que l’on maitrise moins bien dans l’élaboration de ce projet. Leurs connaissances en marketing sont très intéressantes pour nous, car ils peuvent nous aider à mieux cerner notre cible et le positionnement de notre marque en termes de communication, Story-Telling, et par rapport au marché.”

Logo de Jadid - projet marketing MOD'SPE
PORTRAIT DE SARAH BOUCHEBTI – MELISSA LOUVRIER / JADID

Problématique

  • Comment proposer des pièces d’une qualité irréprochable et dans des matières nobles tout en conservant un positionnement prix accessible pour notre cœur de cible ?

Après un Master 2 en école de communication (l’EFAP), puis un MBA en marketing et management du luxe à l’ESG, Sarah a réalisé son stage de fin d’étude chez Petit Bateau en Digital Marketing. Elle a passé quatre ans et demi chez Havas Media à la publicité puis un an et demi dans une start up spécialisé en marketing d’influence (Octoly) pour finalement se lancer à temps plein dans la création de sa marque JADID.

JADID ce sont des déclinaisons de bodys intemporels pour chaque jour de la semaine, dans des matières nobles, douces et confortables. Le concept est de réinventer le body pour en faire un nouveau basique indispensable et innovant.

« L’incubateur m’apporte énormément sur la partie technique mais également tout une prise de recul plus business sur le projet grâce aux conseils avisés et ultra pertinent de Monsieur Jean Luc François. »

Les étudiants MOD’SPE PARIS c’est une super opportunité pour avoir un regard extérieur et neuf sur le projet et notre collaboration va me permettre j’espère de mettre en exergue des points que je n’avais pas forcément creusé voir même auxquels je n’avais même pas pensé. »

Partagez cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin